Posons Des Questions !

Les puits de pétrole et de gaz forés au Québec : 960 bombes à retardement potentielles !

thumbnail_affiche-papier_modifie_modifie

Des centaines de puits forés au Québec sont problématiques

Au Québec, plus de 960 puits pétroliers et gaziers ont été réalisés depuis 1860. Environ 700 de ces puits sont inactifs, c’est-à-dire qu’ils ont été fermés définitivement et qu’aucune activité de production n’est possible. Ces puits sont communément appelés « puits abandonnés ».

Un programme de localisation et d’inspection avorté
En septembre 2014, à la suite d’une action citoyenne hautement médiatisée auprès de deux puits démontrant un très haut niveau de fuites de méthane, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec (MERN) concluait un accord avec le Collectif Moratoire Alternatives Vigilance et Intervention (CMAVI) et l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) afin d’inventorier, de localiser et d’inspecter une centaine de puits dans les Basses terres du St-Laurent et d’apporter les correctifs aux puits jugés problématiques. Ce programme devait s’étendre jusqu’à l’automne 2017 afin de couvrir 600 puits inactifs.

Le MERN a unilatéralement mis fin au programme d’inspection prématurément et sans explications en janvier 2016 après l’inspection d’une centaine de puits seulement.

Un manque de cohérence de la part du gouvernement
Dans un contexte mondial de réduction des émissions de GES, le gouvernement cherche à étouffer la demande citoyenne de s’occuper des problématiques environnementales (fuites de méthane, sites de déchets contaminés, contamination des sols, etc.) présentes depuis plusieurs dizaines d’années sur des centaines de puits abandonnés par les gazières. Et voilà que ce même gouvernement s’apprête à donner le feu vert à d’autres forages au Québec avec le projet de loi 106 encadrant l’exploitation gazière et pétrolière. Nous voyons là un manque de cohérence et de sérieux de ce gouvernement qui se vante d’avoir un plan de réduction des GES à l’avant-garde. Quel bel héritage empoisonné pour l’avenir!

Les citoyens veulent connaître l’état des 960 puits forés depuis 1860 c’est-à-dire :

● L’état des 200 puits actifs y compris les 30 puits de gaz de schiste forés depuis 2008.

● L’état des 700 puits inactifs qui peuvent être de véritables bombes à retardement (parmi lesquels une cinquantaine forés par l’ancienne SOQUIP après les années 1970.)

● L’état d’environ 60 puits qui n’ont pas de statut définitif.

Nous sollicitons votre aide afin d’obliger ce ministère à répondre à nos questions légitimes.

Nous devons poser des questions au ministères de l’Énergie et des Ressources naturelles afin de connaître l’état de ces puits forés.  Il y en a probablement dans votre région.  Afin de savoir où sont ces puits et comment poser les bonnes questions, cliquer sur le lien suivant:


960 bombes à retardement potentielles au Québec

 

Merci de votre collaboration.

CMAVI Collectif Moratoire Alternatives Vigilance et Intervention Pour information : gazdeschiste@cmavi.org

 

Liens directs pour avoir accès aux document pour les démarches:

960 bombes à retardement potentielles au Québec

Liste 960 des forages 

Demande d’accès à l’information MERN document word